Les tuyaux d’évier sont reconnus comme des réservoirs potentiels de pathogènes susceptibles de provoquer une infection nosocomiale; ils présentent des surfaces uniques, car ils sont mouillés, difficiles à atteindre et extrêmement sales, en plus de servir à la décharge de matières souillées. La désinfection des tuyaux d’évacuation ne peut donc pas être considérée de la même manière que la désinfection des surfaces lisses comme les comptoirs, les bureaux ou les tables.

Les bactéries qui se trouvent dans les tuyaux peuvent contaminer l’environnement si elles réussissent à « s’échapper » des tuyaux et à gagner les surfaces environnantes. La nature même des drains favorise donc la prolifération des biofilms. Dans les milieux médicaux, il devient essentiel de garder le contrôle de ces endroits puisqu’ils sont particulièrement fertiles alors que de l’eau, des éléments nutritifs et des microbes y sont constamment introduits. À certains endroits, les biofilms sont même exposés à des traces d’antibiotiques. Ceci est susceptible de favoriser le développement de résistance.

Actuellement, les installations de soins de santé aux prises avec un problème de biofilms utilisent des désinfectants chlorés, de la soude caustique ou des désinfectants très puissants dans l’espoir de les éliminer. Ces solutions sont toutefois totalement inefficaces pour détruire les biofilms. L’autre option populaire est le remplacement de la tuyauterie et des drains contaminés qui s’avère évidemment très coûteuse. Après plusieurs années de recherche, Sani Marc a mis au point un produit qui fonctionne réellement : Bioassure, le premier et seul produit homologué par Santé Canada contre les biofilms dans les établissements de santé.

Résultats de l’efficacité du traitement Bioassure

Au début des tests, le niveau de contamination mesuré était d’environ 106 UFC/cm2 dans tous les tuyaux soit environ 6 log. Le traitement initial à l’aide de Bioassure a permis de réduire la contamination à 4 log. Les traitements subséquents, toujours à l’aide de Bioassure, ont permis de réduire et de maintenir le niveau de contamination aux environs de 1 log. Cela représente une diminution de 5 à 6 log (99.999 % minimum) pour le biofilm retrouvé sur la surface interne des tuyaux.

Les essais menés sur les échantillons provenant des siphons en P prouvent également l’efficacité du traitement Bioassure à réduire la contamination bactérienne puisqu’un seul traitement de Bioassure a réduit la contamination d’un siphon en P d’une moyenne de 2,23 log.

Les tests effectués démontrent donc clairement l’efficacité du traitement Bioassure pour réduire la contamination à l’intérieur des tuyaux. Ces conclusions sont encourageantes et devraient favoriser l’utilisation de Bioassure en qualité de désinfectant efficace pour le contrôle de la contamination bactérienne des tuyaux d’évier trouvés dans les hôpitaux.

Pour tous les détails sur l’étude sur le terrain relative à l’efficacité du traitement Bioassure, téléchargez notre livre blanc.