fbpx
CHRONIQUES2019-03-28T15:12:51+00:00

Quelle est la durée de vie d’un oreiller? Doit-on le laver? À quelle fréquence?

Selon des études, jusqu’au tiers du volume des oreillers serait constitué de peaux mortes, d’acariens et de microbes! Parmi ces microbes (une trentaine en tout), on pense entre autres au SARM, au C. difficile, à l’E. coli et aux virus de la grippe et de la varicelle. En fait, l’oreiller est le milieu idéal au développement des germes : chaleur corporelle, peaux mortes, transpiration, larmes, émission de toux et d’éternuements, etc. Changer les taies ne suffit donc pas puisque le tissu laisse passer les microbes. Il est donc essentiel de laver les oreillers. Voici quelques trucs et conseils simples pour un oreiller propre et frais. Trucs et conseils • Glisser les oreillers dans des housses (sous-taies) protectrices et/ou antiacariennes comme barrière supplémentaire • Changer la taie d’oreiller fréquemment (toutes les semaines ou deux semaines) • Aérer la chambre à coucher en ouvrant les fenêtres quelques minutes (idéalement même l’hiver), puisque la fraîcheur aide [...]

Que faut-il prendre en considération lors de la sélection d’un fini à plancher?

Les finis à plancher servent surtout à fournir une couche de protection contre l’usure ainsi qu’un niveau de brillance aux planchers. Ça peut sembler simple, pourtant la sélection d’un fini à plancher peut être un vrai casse-tête. C’est une décision très importante et plusieurs facteurs sont à considérer pour faire le bon choix. Teneur en solides : Il s’agit de la pellicule (le fini) qui demeure sur le plancher une fois qu’il est sec. Plus la teneur est élevée, plus la pellicule de fini laissée sur le plancher sera importante. Durabilité : En général, plus la pellicule de fini est épaisse sur la surface, plus le fini sera durable. Cela dépend toutefois de la qualité des polymères contenus dans le fini. Niveau de brillance : Chaque fini possède son niveau de brillance qui peut aller de mat à ultra-brillant. Type de plancher : Le type de surface (dure ou poreuse) influence le niveau [...]

Tout savoir sur le chocolat!

Alors qu’autrefois Pâques était surtout une grande fête religieuse qui mettait fin au carême (après 40 jours de privation!), de nos jours, c’est surtout un rassemblement familial… qui rime forcément avec chocolat. Voici quelques faits intéressants sur le chocolat et la fête de Pâques : Les Canadiens consomment en moyenne 4 kg de chocolat annuellement. La Suisse est le pays où l’on consomme le plus de chocolat par habitant au monde avec 11 kg par année Le chocolat blanc n’est techniquement pas du chocolat. Il s’agit plutôt d’une confiserie produite à partir de beurre de cacao. Il ne contient pas de pâte de cacao contrairement au « vrai » chocolat. Pâques est le deuxième temps fort de l’année pour la vente de bonbons (après l’Halloween) Le chocolat représente 70 % de toutes friandises achetées à Pâques. 3 personnes sur 4 (76 %) préfèrent commencer par manger les oreilles de leur lapin en chocolat. [...]

Comment éviter la contamination croisée pendant les Fêtes

Les repas occupent une place prépondérante lors des festivités de fin d’année. L’abondance de nourriture étant au cœur des célébrations, il est essentiel de mettre au centre de nos préoccupations - bien que moins festifs - les risques de contamination croisée menant à des maladies d’origine alimentaires. La bonne nouvelle, c’est qu’il est possible de protéger ses invités (ainsi que soi-même) en respectant quelques règles afin de réduire le risque d’intoxication alimentaire. À retenir : Nettoyer, Séparer et Réfrigérer Trucs et Astuces Toutes les surfaces en contact avec la nourriture (planches à découper, ustensiles, comptoirs, tables) doivent être assainies afin de réduire et d’éliminer les chances de contamination croisée. Aucun aliment ne doit être ajouté à des plateaux de service déjà utilisés. Un plat propre doit être utilisé chaque fois que de la nourriture est ajoutée au buffet. Utiliser des ustensiles de service pour chaque plat (cuillères, pinces, cure-dents, etc.) pour empêcher toute [...]

4 mesures en milieu de travail visant à contrôler la grippe

Environ un tiers des absences non prévues au travail sont dues à la maladie. Voici 4 conseils simples et à faible coût pour préserver la santé de vos employés et ainsi réduire le taux d’absentéisme pendant la saison du rhume et de la grippe :Environ un tiers des absences non prévues au travail sont dues à la maladie. 1- Mettre des boîtes de mouchoirs à des endroits stratégiques. Des mouchoirs en papier devraient être disponibles partout dans l’entreprise afin qu’ils soient à la portée de la main lorsqu’un employé tousse ou éternue. Les mouchoirs en papier sales doivent ensuite être jetés à la poubelle et la personne doit se laver les mains sur le champ. 2- Mettre de l’assainissant pour les mains à la disposition des gens près des principaux points de contact. L’assainissant devrait être placé dans les zones où le risque est plus élevé, les contacts avec les surfaces sont fréquents [...]

Ces germes qui envahissent les écrans

Le saviez-vous? Il a 18 fois plus de bactéries sur vos écrans tactiles que sur la chasse d'eau de votre toilette Que ce soit les téléphones intelligents, les tablettes, les jeux vidéo, les guichets automatiques, les caisses libre-service à l’épicerie, les bornes libre-service aux comptoirs de restauration rapide, les bornes d’enregistrement à l’aéroport ou les écrans tactiles dans les voitures, des milliers de germes y sont bien établis! Et ces bactéries microscopiques peuvent être porteuses de virus tels l’E. coli, le C. difficile ou même le SARM. Doit-on s’inquiéter? En théorie, il ne faut pas craindre de toucher ces surfaces, même si elles sont particulièrement sales, tant qu’un lavage de mains assidu est effectué immédiatement après. En effet, la manipulation d’un écran tactile avec les doigts assure la contamination de l’individu seulement si les mains sont ensuite portées vers les yeux, le nez ou la bouche, qui sont les principales portes d’entrée des [...]