Le magazine virtuel du Groupe Sani Marc

Comment gérer ses opérations sans eau potable?

Eau potable

La situation est classique : vous êtes en pleine production et soudain on vous informe que l’eau n’est plus potable.

Que faire?

En premier lieu, il faut connaître la nature du problème et la durée minimale attendue avant que la situation normale soit rétablie pour prendre de bonnes décisions.
Il est fort probable que les activités de production soient arrêtées sur-le-champ et que des décisions soient prises pour la gestion du matériel produit. Les aliments qui ont été produits sont-ils salubres? Peut-on les récupérer?
Doit-on les détruire?

Une fois les aliments retirés des aires de production, bien identifiés et adéquatement isolés des autres aliments, il est recommandé d’effectuer un nettoyage minutieux des lieux aussi rapidement que possible. Il faut effectuer l’assainissement des équipements et des surfaces à l’aide de l’assainisseur conventionnel à la dose la plus élevée autorisée sans rinçage.

Il est préférable d’éliminer toute trace de nutriments des surfaces pour ainsi prévenir une contamination massive des lieux, même si les solutions de nettoyage peuvent contenir certains contaminants.

Toutes ces opérations doivent toujours être effectuées en conformité avec les directives émises par l’ACIA ainsi que vos normes de certification en vigueur (GFSI, HACCP…).

Lorsque la cause du problème est connue et que la situation revient à la normale, il est recommandé de suivre les étapes suivantes :

1.    S’assurer que les équipements de dilution, ainsi que les lignes de distribution et les systèmes d’application ne sont pas contaminés par l’eau non potable et que toute trace de contaminant a été éliminée.

2.    Selon la nature de la contamination, différentes décisions peuvent être envisagées :

  • Par exemple, si la contamination est d’ordre chimique (particule en suspension, agent chimique…), il est fortement recommandé de bien rincer les surfaces et de recommencer les opérations de nettoyage et d’assainissement avant de redémarrer les opérations. En cas de doute, vérifiez auprès de votre fournisseur de produit afin de s’assurer que la méthode de nettoyage utilisée est adéquate pour déloger le contaminant chimique responsable du problème.
  • Lorsque la contamination est d’ordre microbiologique, différentes options peuvent être envisagées. On peut réeffectuer un nettoyage des surfaces si la situation l’exige ou simplement assainir à nouveau les surfaces avant de redémarrer les opérations de production.
  • Dans ce cas, nous recommandons fortement d’augmenter la concentration de l’assainisseur à une concentration beaucoup plus élevée qu’à l’habitude, même s’il faut rincer après traitement et, si possible, augmenter le temps de contact. Il faut s’assurer que l’assainisseur choisi sera efficace contre le contaminant décelé lors de l’avis. Certains assainisseurs ont un spectre d’efficacité supérieur à d’autres. En cas d’évènement de ce type, il est préférable de privilégier l’utilisation d’agents antimicrobiens très puissants.

3.    Dans tous les cas, avant de redémarrer les opérations, il est primordial d’effectuer un contrôle de qualité serré (mesure d’ATP, écouvillon (swab), inspection visuelle serrée, BioDetect, etc.) afin de s’assurer que la qualité des surfaces assure une production sécuritaire de denrées alimentaires.

4.    Il faut également vérifier que nos techniques de contrôle de qualité sont adéquates pour gérer cette situation particulière. En cas de doute, n’hésitez pas à consulter des experts pour prendre des décisions éclairées.

 

Add a comment

*Please complete all fields correctly