Le magazine virtuel du Groupe Sani Marc

Connaissez-vous bien les allergies alimentaires?

Pouvez-vous faire la différence entre une intolérance et une allergie?

D’abord, sachez qu’une intolérance ne met pas la vie en danger, elle dérange la qualité de vie alors qu’une allergie est une réaction d’hypersensibilité du système immunitaire face à une protéine alimentaire qui peut mener à une sévère réaction et même conduire à la mort.

Saviez-vous que?

  • Il est possible d’être allergique à n’importe quel aliment. Cependant, 90 % des allergies alimentaires sont provoquées par seulement 10 aliments
  • Les 10 allergènes alimentaires prioritaires déclarés au Canada sont :

allergies%alimentaires

 

→ les œufs → le lait → le blé → les arachides

→ la moutarde → les noix → les fruits de mer
→ les sulfites → le sésame → le soya

L’allergie aux arachides touche environ 2 enfants sur 100 au Canada.

Près de 300 000 enfants de moins de 18 ans souffrent d’une allergie alimentaire au Canada.

  • Plus de 40 % des Canadiens lisent les étiquettes des aliments à la recherche de renseignements sur les allergènes.
  • Il est impossible de guérir les allergies alimentaires.
  • Une personne peut mourir en cas de choc anaphylactique à un allergène si des mesures ne sont pas prises à temps.

Principaux symptômes d’une réaction allergique :

  • Sensation de picotement dans la bouche
  • Enflure au niveau des yeux, des lèvres, de la gorge et/ou de la langue
  • Difficultés respiratoires
  • Éruptions cutanées
  • Baisse de pression artérielle
  • Diarrhée, nausée et/ou vomissement
  • Urticaire (plaques rouges sur la peau)
  • Perte de conscience

 

allergies_alimentaires

 Foire Aux Questions sur les allergies/allergènes alimentaires

Qu’est-ce qu’un choc anaphylactique? 

Le choc anaphylactique, aussi appelé choc allergique est une réaction allergique extrêmement violente qui provoque une forte perturbation de la circulation sanguine entraînant un état de choc et une chute très brutale de la tension artérielle mettant en danger les organes vitaux, dont le cœur et le cerveau.

Est-il possible d’avoir une réaction allergique sans avoir ingéré d’allergène?

Oui. Par exemple, il est possible d’avoir une réaction en inhalant des particules d’arachides en suspension dans l’air ou de la vapeur de la cuisson de poisson. Toutefois, l’odeur ne peut déclencher à elle seule une réaction anaphylactique puisqu’elle ne contient aucune protéine.

Quelle quantité d’allergène est nécessaire pour déclencher une réaction?

Même une quantité microscopique de l’allergène « cachée » à l’intérieur d’un produit transformé ou une trace d’allergène transférée à partir d’un ustensile de service peut potentiellement entraîner une réaction allergique sévère et être fatale.

Une personne souffrant d’une allergie alimentaire peut-elle avoir une réaction allergique après avoir embrassé quelqu’un qui a consommé cet allergène?

Oui. Une telle forme d’exposition accidentelle est possible, puisque de petites quantités d’allergène peuvent être transférées d’une personne à l’autre par le baiser.

Qui est plus à risque de souffrir d’allergies alimentaires?

80 % des enfants dont les 2 parents ont des allergies sont très à risque de développer une allergie. La probabilité descend à 30 % lorsqu’un seul parent souffre d’allergies et à 13 % chez les enfants qui n’ont pas d’antécédents familiaux d’allergies.

Add a comment

*Please complete all fields correctly