À partir du 15 septembre 2018, le gouvernement du Canada interdira la vente de tout produit contenant des huiles partiellement hydrogénées, principale source industrielle de gras trans dans les aliments au pays.

Bien que les Canadiens aient grandement diminué leur consommation de gras trans au cours des dernières décennies (dans les années 1990, ils comptaient parmi les plus grands consommateurs de gras trans au monde!), certains aliments couramment consommés possèdent encore une teneur élevée en gras trans industriels provenant d’huiles partiellement hydrogénées. On continue encore à les utiliser, car elles améliorent la texture et le goût de même que la durée de conservation des aliments.

  • La consommation de gras trans augmente les risques de maladies cardiovasculaires (une importante cause de décès au Canada).
  • Selon les études, l’interdiction des huiles partiellement hydrogénées pourrait éviter 12 000 crises cardiaques au Canada  au cours des 20 prochaines années.
  • Les gras trans peuvent avoir pour effet d’augmenter le « mauvais » cholestérol et de baisser le « bon » cholestérol dans le sang.

La majorité des grandes compagnies de l’industrie de l’alimentation ont déjà progressivement retiré les gras trans industriels de leurs produits, mais plusieurs produits en contiennent encore.

Voici une liste non exhaustive des aliments ayant une teneur élevée en gras trans industriels :

  • Aliments congelés prêts-à-servir : pizza, frites, pâtés impériaux,
  • Aliments frits : croquettes de poulet, frites, rouleaux de printemps, etc.
  • Aliments prêts à l’emploi : coquilles à tacos, croûtes de tarte, préparation et glaçage pour gâteau, pâte feuilletée, etc.
  • Produits de boulangerie du commerce : beignes, tartes, gâteaux, danoises, etc.
  • Pâtisseries pour grille-pain : gaufres, crêpes, sandwichs-déjeuner, etc.
  • Collations/ grignotines préemballées : croustilles, craquelins, puddings, barres tendres, biscuits, maïs soufflé pour micro-ondes, etc.
  • Margarine solide et shortening

À noter que seuls les gras trans industriels (provenant d’huiles partiellement hydrogénées) seront interdits. Les gras trans se trouvant naturellement dans les aliments d’origine animale comme dans les produits laitiers et la viande pourront toujours être commercialisés.