Le magazine virtuel du Groupe Sani Marc

En quoi les bactéries productrices de BLSE consistent-elles?

 

BÊTA-LACTAMASE À SPECTRE ÉTENDU

Germes-02Les bactéries productrices de bêta-lactamase à spectre étendu (BPBLSE) sont une catégorie de micro-organismes ayant développé une résistance à la pénicilline et à tous les autres antibiotiques à base de bêta-lactamines (à l’exception des carbapénèmes et des céphamycines), de même qu’aux combinaisons de ces substances avec des inhibiteurs de bêta-lactamines.

Ces organismes sont présents partout dans le monde, mais leur nombre peut varier considérablement d’un pays à l’autre. Les BPBLSE englobent des organismes tels que Pseudomonas aeruginosa, Serratia marcescens, Klebsiella pneumoniae, Klebsiella oxytoca et E. Coli. Les BPBLSE colonisent souvent la partie inférieure de l’intestin, bien qu’elles puissent aussi se trouver dans les abcès, le sang, les pointes de cathéter, les crachats et les prélèvements de gorge.

COMMENT LA TRANSMISSION DES BPBLSE S’EFFECTUE-T-ELLE?

Les infections causées par des BPBLSE se rencontrent surtout dans les régions où l’on utilise beaucoup d’antibiotiques, ou lorsque les patients ont vécu un séjour prolongé dans un centre d’hébergement et de soins de longue durée/hôpital ou ont déjà reçu un traitement antimicrobien.

Bien que la transmission des BPBLSE puisse se faire par le biais de contacts avec les mains, elle peut également s’effectuer par le biais de contacts avec des objets inanimés. Une bonne hygiène des mains peut donc réduire le nombre de transmissions, mais une désinfection adéquate des surfaces contaminées est également nécessaire.

Tout comme c’est le cas pour les organismes ERV et SARM, il est possible que le mécanisme de résistance des BPBLSE ne soit pas affecté par le mode d’action des désinfectants pour surfaces dures tels que les produits à base de chlorure d’ammonium quaternaire. Dans le futur, les BPBLSE seront soumises à des tests d’efficacité avec les désinfectants et elles seront expressément indiquées dans la documentation des produits comme le sont actuellement les organismes ERV et SARM.

La transmission s’effectue par le biais de contacts avec les mains et avec les surfaces. Les BPBLSE peuvent être isolées dans des matières fécales, des plaies, du sang et des fluides corporels. Le fait de prendre les précautions de sécurité habituelles pour ce type de salissures et la mise en oeuvre de mesures d’isolement pour les cas confirmés d’infection causée par une BPBLSE peuvent aider à maîtriser leur propagation dans les établissements.

QUELLES SONT LES MEILLEURES STRATÉGIES POUR EMPÊCHER LA TRANSMISSION DES BPBLSE?

mainLes stratégies de prévention des infections consistent entre autres à adopter une bonne hygiène des mains et des mesures adéquates de désinfection des surfaces, de même qu’à porter les équipements de protection individuelle nécessaires. Une bonne hygiène des mains devrait comprendre un lavage des mains fréquent effectué à l’aide de savon pour les mains de qualité et durant le temps recommandé. Un assainissant pour les mains devrait également être utilisé régulièrement afin d’accroître le nombre total de lavages effectués. Comme l’assainissant pour les mains n’est pas efficace en présence de salissures importantes ou de certains micro-organismes tels que la bactérie C. difficile, il faut opter pour l’eau et le savon en présence d’agents pathogènes que les assainissants pour les mains comportant 70 % ou plus d’alcool sont incapables de tuer. Les désinfectants en mesure de désinfecter et d’assainir les surfaces ou objets contaminés par des bactéries végétatives peuvent s’avérer efficaces pour éliminer les BPBLSE des surfaces. L’utilisation d’un désinfectant de surfaces « hautement performant » tel que Complete 6000 et Saber constitue un choix judicieux pour les cas d’isolement liés aux BPBLSE.

 

Ajouter un commentaire

*SVP remplir tous les champs correctement