Le magazine virtuel du Groupe Sani Marc

Le détartrage curatif des équipements dans l’industrie agroalimentaire

Équipement agroalimentaire

Les procédés industriels agroalimentaires utilisent généralement de grandes quantités d’eau. Pour cette raison, de nombreux équipements accumulent une grande quantité de tartre qui peut rendre leur utilisation problématique.

Ces dépôts minéraux sont principalement constitués de carbonate de calcium et de magnésium. On peut également retrouver de faibles quantités d’oxalates, phosphates, silicates, et sulfates.

Différentes conditions favorisent la précipitation des minéraux et les plus communes sont :

  • Une charge minérale élevée; on fait généralement référence à la dureté de l’eau utilisée.
  • Tous les changements qui modifient la solubilité des minéraux dans l’eau tels que :
    • L’augmentation de la température.
    • L’augmentation du pH.
    • Un changement de la pression.
  • Un faible débit de circulation qui réduit la turbulence et augmente la probabilité que les particules insolubles se déposent sur les surfaces.

Dans ces conditions, il ne faut pas s’étonner d’observer des accumulations importantes de résidus insolubles sur certains équipements tels que la tuyauterie, les échangeurs de chaleur, les lave-vaisselles, les pasteurisateurs, les laveuses de bouteilles, les tours de refroidissement et bien d’autres…

Le colmatage des équipements peut avoir de graves conséquences. Par exemple :

Scale buildup in a bottle washer

Accumulation de tartre dans une laveuse à bouteille

  • Le tartre augmente le poids des équipements. Par exemple, dans une laveuse de bouteilles, le tartre accumulé sur les alvéoles et les chaines augmente leur poids et provoque leur usure prématurée et accroît le risque de bris. Il faut également plus d’énergie pour faire fonctionner une chaine alourdie par l’accumulation de calcaire.
  • La présence de calcaire dans les échangeurs de chaleur se traduit généralement en perte d’efficacité, car le transfert d’énergie devient moins efficace en raison de la couche de dépôts qui devient un isolant thermique. Par exemple, dans une bouilloire, un dépôt de 1/16 de pouce entraine une perte d’efficacité d’environ 12 %.
  • Le colmatage de la tuyauterie réduit la capacité des lignes de transport. Pour obtenir un débit similaire aux conditions originales, il faut augmenter la pression ce qui peut avoir de graves conséquences. On augmente le risque de subir des bris majeurs et de provoquer l’éclatement de certains équipements par des pressions d’opération abusives.
Classic case of clogged pipesCas classique de colmatage de tuyauterie
  • Dans les cas extrêmes, la tuyauterie peut être tellement obstruée qu’un traitement curatif n’est même pas envisageable, car il n’est plus possible de faire circuler une solution détartrante.
  • La présence de dépôts minéraux poreux est propice à la fixation des biofilms et augmente les risques de contamination microbienne.

L’utilisation adéquate de séquestrant lors des nettoyages alcalins ou le recours à des cycles de nettoyage acide peut contrôler la formation de ces dépôts et même les éliminer.

Si aucune mesure préventive n’est mise en place, l’accumulation de minéraux peut être si grande que des traitements curatifs coûteux devront être effectués pour résoudre ces problèmes.

 

Add a comment

*Please complete all fields correctly