Le magazine virtuel du Groupe Sani Marc

Les allergies alimentaires sont-elles plus nombreuses qu’avant?

Les allergies alimentaires semblent être en hausse depuis quelques années. Quelles sont les causes qui expliquent cette augmentation?

Au cours des dernières années, on observe une hausse alarmante des cas d’allergies alimentaires, surtout chez les enfants. Le nombre d’enfants souffrant d’allergies alimentaires aurait fait un bond de près de 20 % en 10 ans et les cas graves sont de plus en plus fréquents.

L’augmentation la plus importante serait celle de l’allergie aux arachides, alors que 1 enfant sur 50 au Canada y serait allergique (2 fois plus qu’en 1990!).

Mais qu’est-ce qui explique cette croissance quasi exponentielle?

Pour l’instant, il y a plus de questions et d’hypothèses que de réponses, mais les chercheurs penchent de plus en plus vers des facteurs environnementaux pour expliquer l’augmentation de la prévalence des allergies alimentaires.

Question d’hygiène

De nos jours, les conditions d’hygiène se sont grandement améliorées; nos aliments sont lavés plusieurs fois, nous lavons nos mains fréquemment, nous prenons des antibiotiques et nous nous faisons vacciner. Notre combat contre la malpropreté bouleverse toutefois notre système immunitaire. Ce dernier, qui n’est plus autant sollicité pour combattre les bactéries et les infections, développe des anticorps qu’il dirige vers des substances qui se veulent inoffensives. Le développement des allergies serait donc favorisé par un retard de maturation du système immunitaire en raison d’une faible exposition aux agents infectieux.

Question de gènes

Les allergies alimentaires semblent être en hausse depuis quelques années. Quelles sont les causes qui expliquent cette augmentationChez certains, la génétique aurait une part de responsabilité dans la prévalence des allergies. Par exemple, si un membre d’une famille souffre d’une allergie, les autres membres sont plus à risque d’être également atteints d’une allergie (mais pas forcément la même!).

De plus, les enfants dont les parents ont déjà une maladie atopique (dermite, eczéma, asthme, allergies saisonnières/aux animaux) ont plus de chances de souffrir d’allergies alimentaires.

Question d’alimentation

Le contenu de notre assiette a énormément changé/évolué au cours des dernières décennies. On consomme entre autres moins d’acides gras oméga-3 et moins d’antioxydants ce qui pourrait affecter notre système immunitaire. Les enfants consomment aussi une plus grande variété d’aliments à un plus jeune âge. Des allergies dont on n’entendait pas parler avant comme à la moutarde, au soya ou aux kiwis, sont de plus en plus présentes. Le manque d’exposition à la vitamine D fait aussi potentiellement partie des responsables des allergies.

Bref, le nombre de personnes souffrant d’allergies alimentaires augmente au même rythme que la prise de conscience par rapport à leurs impacts. Est-ce l’hygiène, l’exposition aux microbes ou la pollution des villes qui en est la cause? C’est encore hypothétique. Chose certaine, les allergologues suggèrent d’introduire tous les allergènes alimentaires dès l’âge de 6 mois, puisqu’il serait préférable « d’entraîner » le système immunitaire aux allergènes alimentaires prioritaires assez tôt afin de diminuer le risque qu’ils ne causent des allergies.

Références :
http://allergies-alimentaires.org/fr
http://www.lapresse.ca/vivre/sante/201304/15/01-4641019-pourquoi-sommes-nous-de-plus-en-plus-allergiques.php
http://www.rcinet.ca/fr/2015/09/11/hausse-des-allergies-alimentaires-les-canadiens-sont-ils-trop-propres/z
http://www.journaldemontreal.com/2016/05/14/de-plus-en-plus-denfants-allergiques

Ajouter un commentaire

*SVP remplir tous les champs correctement