Le magazine virtuel du Groupe Sani Marc

Les biofilms, ces micro-organismes peuvent s’avérer difficiles à détecter dans les usines alimentaires

 

Invisibles à l’œil nu, les biofilms représentent une grande préoccupation pour les installations de production alimentaire.

Les programmes de nettoyage et d’assainissement comprenant des mesures de détection des biofilms permettent d’obtenir un environnement de transformation plus propre et sécuritaire, ainsi qu’un produit plus sûr se conservant plus longtemps. Pour bénéficier d’un programme d’assainissement efficace, il est essentiel de bien comprendre la façon dont les biofilms se forment, de même que la procédure pour les détecter, les contrôler et les éliminer des surfaces en contact avec des aliments dans les usines de production.

Les surfaces présentes dans les installations de production alimentaire telles que l’acier inoxydable, l’aluminium, le verre, les matériaux en nylon et les joints en téflon peuvent abriter des biofilms. La formation de biofilms est associée aux surfaces environnementales telles que les planchers, les murs, les tuyaux et les drains, surfaces pouvant entraîner une contamination croisée par le biais de l’air, du personnel ou du nettoyage. Des biofilms peuvent également être présents sur les surfaces en contact avec des aliments comme les joints d’étanchéité, les courroies de convoyeur, les pasteurisateurs et les équipements comportant des fissures ou des espaces vides. Ces endroits étant souvent difficiles à atteindre lors des opérations de nettoyage et d’assainissement, ils présentent des conditions optimales pour la formation et le développement de biofilms.
La détection de biofilms peut s’effectuer dans différents contextes, le pire étant dans le cadre d’une intervention d’urgence due à une contamination. La meilleure pratique à adopter est de faire de la détection des biofilms une priorité pour le maintien d’un niveau élevé de sécurité alimentaire. Cela peut être réalisé en intégrant un détecteur de biofilms dans un programme d’assurance qualité afin de vérifier la présence ou l’absence de biofilms dans une usine de production alimentaire. Voici quelques utilisations possibles :

  • En tant qu’outil de validation – afin de confirmer que le programme d’assainissement existant est en mesure d’éliminer les dangers biologiques de l’ensemble des surfaces;
  • Lors du démontage d’une machine – vaporiser le produit sur les pièces afin de vérifier si elles sont propres;
  • Lorsqu’une pièce d’équipement usagée est achetée – vaporiser le produit sur des zones stratégiques afin de prévenir la contamination croisée;
  • Sous les pattes de table – il s’agit d’un endroit qui est souvent oublié dans le processus de nettoyage;
  • En combinaison avec l’ATPmétrie – l’ATPmétrie permet de vérifier la propreté, tandis que la détection de biofilms permet de vérifier si des biofilms sont présents;
  • Pour des tests aléatoires – par exemple, une fois par mois;
  • En tant qu’outil de contrôle pour les endroits difficiles à nettoyer;
  • Comme outil de formation – pour démontrer la façon de nettoyer correctement;
  •  En tant qu’outil pour établir des niveaux acceptables de nettoyage, de même que valider l’efficacité des opérations de nettoyage;
  • Dans les endroits étroits et autres zones où il est difficile de prélever des échantillons.

Pour les installations de production alimentaire, la meilleure façon de se protéger des biofilms est d’intégrer des mesures d’intervention efficaces dans leur programme d’assainissement. Comme certaines bactéries présentes dans les biofilms peuvent s’avérer pathogènes, les stratégies pour détecter la formation de biofilms sur les surfaces en contact avec des aliments revêtent une grande importance. Les programmes de nettoyage et d’assainissement comprenant des mesures de détection des biofilms permettent d’obtenir un environnement de transformation présentant une sécurité alimentaire accrue, ainsi qu’un produit plus sûr se conservant plus longtemps.

 

Add a comment

*Please complete all fields correctly