Les biofilms sont un vrai réservoir à bactéries nuisibles de toutes sortes incluant des organismes résistants aux antibiotiques. La propagation des infections dans le milieu des soins de santé provenant de pathogènes cachés à l’intérieur de biofilms dans les drains a été documentée et représente une nouvelle préoccupation dans le domaine de la santé.

Ainsi, Sani Marc a créé le procédé Bioassure afin d’éliminer les suppositions et les approximations et d’obtenir des résultats précis et mesurables en contrôlant les biofilms dans les drains de même que le risque d’infection provenant des biofilms dans les drains. Ce procédé unique et efficace s’articule autour du désinfectant Bioassure de Sani Marc. Il s’agit du tour premier désinfectant homologué par Santé Canada possédant une allégation d’élimination des biofilms seulement 5 minutes de temps de contact.

Conseils pratiques

Voici quelques conseils pour mieux comprendre ce qu’il faut faire pour obtenir des résultats optimaux avec le programme de contrôle des biofilms avec le procédé Bioassure :

  • Réaliser que le contrôle des biofilms fait partie de la nouvelle norme en matière de nettoyage pour les chambres des patients/résidents dans le domaine de la santé. Ceci est important pour s’attaquer à la contamination des drains dans les zones d’isolement, où les entérobactéries productrices de carbapénèmases (EPC)/les enzymes du Klebsiella pneumoniae productrice de carbapénemases (KPC) ont été détectées et dans les zones où un risque élevé d’infection est préoccupant.
  • Pour de meilleurs résultats, seul le personnel qualifié doit utiliser l’équipement. Toutefois, quiconque peut mettre de l’essence dans une voiture peut devenir un expert en seulement une heure d’utilisation suite à une séance de formation d’une heure. Des vidéos de formation sont également disponibles pour permettre aux utilisateurs de maintenir leurs compétences à jour au besoin (si l’équipement n’est pas fréquemment utilisé).
  • Planifier l’utilisation de l’équipement d’abord dans les endroits où les bénéfices seront les plus grands : les chambres d’isolement, les unités de soins intensifs, les salles d’opération, les unités néonatales de soins intensifs, les unités de soins aux brûlés ou toute autre pièce où la présence d’EPC ou de KPC a été détectée dans le drain. Une utilisation jusqu’à 5 heures par semaine de l’équipement peut contrôler environ 50 drains dans un établissement. En ajoutant un autre 10 heures par semaine, il sera possible d’établir un plan de traitement basé sur le risque pouvant couvrir tout l’établissement.
  • Utiliser un produit débouche-tuyaux afin de déboucher les drains obstrués ou très lents avant d’utiliser le procédé Bioassure. Le processus de rinçage, ainsi accéléré, aide à éliminer la protection physique que causent les débris de drain sur les biofilms.
  • Ne pas oublier d’effectuer le traitement des drains dans les douches de même que dans les éviers servant au lavage des mains ou situés dans les salles de bains puisque les biofilms dans les drains de douche peuvent aussi se transformer en réservoir de pathogènes.
  • Informer le personnel, les patients/les résidents et les visiteurs à l’aide d’affiches ou autres médiums que la nourriture, les boissons et les déchets ne doivent pas être versés dans les éviers afin de réduire le risque de croissance des biofilms.

Apprenez-en davantage sur notre solution pour éliminer les biofilms : http://www.sanimarc.com/fr/bioassure/