Les éponges sont très utilisées dans la cuisine, car elles facilitent le nettoyage de la vaisselle et des comptoirs et autres surfaces.

Cet instrument, qui devrait pourtant être un allié de l’hygiène, peut devenir l’un des pires ennemis de la santé lorsqu’il n’est pas utilisé adéquatement. En effet, saviez-vous qu’une éponge à vaisselle est moins propre qu’une toilette ou même qu’une poubelle?

Un seul centimètre cube d’éponge peut contenir jusqu’à 50 milliards de bactéries, soit sept fois plus que la population humaine sur Terre!

La composition des éponges, de nature poreuse pour mieux retenir l’eau, agit comme un incubateur pour les microorganismes. Puisqu’elles sont utilisées pour nettoyer des surfaces sales ou pour faire la vaisselle, les éponges retiennent également les restes alimentaires ce qui permet la prolifération des bactéries, car ces dernières vivent dans les meilleures conditions possibles pour proliférer : la chaleur et l’humidité. Ainsi, chaque fois qu’on nettoie une assiette ou une surface souillée, on ne fait que transférer les bactéries dans l’éponge.

La densité de bactéries dans une éponge est comparable à celle retrouvée dans un échantillon de selles humaines.

S’il est facile de penser que le lavage des éponges peut venir à bout des bactéries; c’est plutôt l’inverse qui se produit alors que le nettoyage ne fait qu’aggraver la situation. En effet, certains croient que mettre les éponges dans le four à micro-ondes (ou dans l’eau bouillante) tue complètement les bactéries qu’elles contiennent. Toutefois, seulement 60 % des bactéries (les plus faibles) seront supprimées alors que les plus résistantes, les plus odorantes et potentiellement les plus pathogènes survivront. Avec la disparition des bactéries les plus faibles, les bactéries pathogènes auront ainsi plus de place pour se multiplier, ce qui fera augmenter rapidement la concentration d’agents infectieux dans les éponges nettoyées

Des bactéries pathogènes — certaines à l’origine d’infections intestinales — peuvent survivre pendant des heures voire des jours à l’intérieur d’une éponge

Solutions

Pour limiter le risque de contamination bactérienne, il est conseillé de bien laver, rincer, essorer et sécher les éponges après chaque utilisation et de les remplacer fréquemment (toutes les semaines, si possible). Toutefois, si vous le pouvez, évitez leur utilisation et privilégiez plutôt des outils qui absorbent moins d’eau, sèchent plus rapidement et ont de plus petites surfaces internes pour le nettoyage régulier, comme les brosses, le papier essuie-tout et les chiffons (préférablement ceux en microfibres lavables).