Le magazine virtuel du Groupe Sani Marc

Les hôpitaux nous rendent-ils malades?

Hospital

La science (de même que la logique) vous suggère de vous déplacer à l’hôpital pour vous faire soigner et vous sentir mieux, mais sûrement pas pour vous rendre plus malade. Toutefois, des études révèlent que 5 % de tous les patients hospitalisés contractent une infection de quelconque nature lors de leur séjour. Et ceux-ci sont beaucoup plus susceptibles de se retrouver de nouveau à l’hôpital au cours de l’année suivante.

Les hôpitaux abritent de nombreuses sources de germes (virus et bactéries), mais la principale source de contamination est le patient lui-même. Pas surprenant puisqu’il est malade (!) et donc plus vulnérable et avec un système immunitaire plus faible. Dans le cas des infections où les germes ne proviennent pas du patient, les microbes peuvent venir de quatre sources qui jouent un rôle de vecteur de transmission : les autres patients, le personnel, les visiteurs et l’environnement. Le transfert des germes de patient à patient et la contamination par le personnel sont évités en grande majorité par la désinfection des mains. Les infections provenant de l’environnement (eau, air, poussière) sont quant à elles plutôt rares.

 

Prenez la situation en main!

9255278MediumSans surprise, l’élément essentiel pour une bonne hygiène à l’hôpital est le nettoyage. Typiquement, les chambres d’hôpital sont bien lavées entre les patients (on le souhaite!). Par contre, si vous êtes là pour quelques jours, n’hésitez pas à demander à ce que les zones fréquemment touchées (comme les poignées de porte et de salle de bain) soient désinfectées. Et si on a généralement le réflexe de se laver les mains avant de toucher un patient malade, on ne pense pas toujours à faire la même chose quand il s’agit de manipuler les barreaux du lit, la table de chevet ou l’interrupteur de la chambre, qui sont pourtant de vrais nids à germes! Pensez également aux objets touchés/partagés par de nombreuses personnes : les robinets de lavabo, les télécommandes, les boutons d’ascenseurs, les rampes d’escalier, les plateaux-repas, les moniteurs tactiles, les téléphones, etc. Pour prévenir les infections, utilisez, quand c’est possible, un mouchoir lors de leur manipulation.

Se laver les mains constitue la mesure la plus importante, la plus simple et la moins coûteuse pour réduire la transmission des infections. Des distributeurs de gel antiseptique sont habituellement aussi disponibles dans les chambres et un peu partout dans les hôpitaux. Souvenez-vous que la plupart des microbes sont transmis par les mains. Les personnes infectées touchent leur bouche ou leur nez puis touchent ensuite d’autres personnes ou d’autres objets dans leur environnement. Un geste aussi simple que le lavage de mains peut vraiment faire une différence.

 

Ajouter un commentaire

*SVP remplir tous les champs correctement