Le magazine virtuel du Groupe Sani Marc

Les outils de vérification de nettoyage sont-ils tous équivalents?

Assurance qualité

Malheureusement : NON

Actuellement, 5 systèmes ou types de vérification de nettoyage sont utilisés : l’observation directe (inspection visuelle), l’observation indirecte (sondages de satisfaction des patients/résidents), le marquage environnemental, la bioluminescence de l’ATP et les cultures environnementales.

Observation directe

Les vérifications par observation sont l’une des pratiques les plus communes au Canada. Un inspecteur balaie tout simplement les surfaces du regard pour voir s’elles ont l’air propre. Cette inspection est subjective et peut varier d’une personne à une autre, puisque la définition de la propreté n’est pas la même pour tous. Si la surface passe le test de la propreté, cela ne garantit pas qu’elle soit efficacement nettoyée et qu’elle soit exempte de particules moins visibles, comme les germes, ce qui expose les occupants d’un établissement à des maladies, puisqu’il peut être impossible de voir les microbes nuisibles.

AuditL’autre type de vérification par observation est celle de l’observation directe durant le nettoyage. Bien qu’elle soit plus efficace qu’une vérification d’observation régulière, elle crée une atmosphère de méfiance envers le nettoyeur et occasionne une duplication des coûts de main-d’œuvre pour l’observateur et le nettoyeur.

Observation indirecte

Les sondages des patients, des résidents et des clients aussi appelés observations indirectes, ont été créés afin d’obtenir une indication concernant la vision qu’ont les gens des services fournis. Ils sont eux aussi très subjectifs puisque chacun a ses propres standards et perceptions de l’environnement qui les entoure. La santé générale des usagers est également à risque puisqu’aucune mesure ne permet de valider que le nettoyage et la désinfection ont bien été effectués. On se pose la question « Est-ce suffisamment propre? » plutôt que « Est-ce que tout a été nettoyé et désinfecté? » La surface peut sembler propre, mais peut pourtant être un terrain fertile pour des maladies.

Marquage environnementale

Le marquage par bioluminescence environnementale mesure la rigueur du nettoyage à l’aide d’un système de marquage. Il comprend l’utilisation d’un marqueur incolore appliqué avec un stylo sous forme de solution ou de poudre sur les objets avant le nettoyage. Une fois le nettoyage effectué, une lumière UV est utilisée pour détecter tout résidu du marqueur incolore. Toutefois, les solutions utilisées peuvent tacher ou être difficiles à enlever sur des surfaces poreuses ou endommagées et peuvent donner des résultats faussement positifs. Il y a également un risque élevé de contamination croisée lorsqu’un patient touche le détecteur puis touche ensuite une autre surface.

ATP meterATP

L’ATP est un petit outil de vérification très dispendieux. Le coût du matériel et des fournitures de contrôle est élevé. Les fournitures de contrôle peuvent devoir être gardées réfrigérées. Le matériel et les écouvillons mesurent l’ATP, une substance chimique présente dans toutes les cellules vivantes. Si l’ATP est détecté sur une surface, cela signifie que la matière organique est encore présente et donc que la surface n’a pas été efficacement nettoyée. Cependant, des faux positifs sont assez fréquents puisque les produits désinfectants utilisés, comme des produits contenant des agents de blanchiment, peuvent considérablement influencer les résultats.

Le cultures environnementales

Les cultures environnementales sont plus exactes, mais elles sont plus coûteuses et demandent du temps. Lors du processus de culture, un usager peut être exposé à des germes ou à des virus qui n’ont pas encore été détectés sur la surface, avant même la croissance de la culture. Ce système est coûteux et exige des connaissances pour distinguer les résultats, un équipement précis et un environnement favorisant la croissance, ce qui n’est pas nécessairement possible dans plusieurs établissements. Pour toutes ces raisons, ce type de système est rarement privilégié.

 

Malgré les points positifs et négatifs des outils de vérification ci-dessus, ce qui compte surtout, c’est que la vérification du nettoyage soit effectuée…. et souvent. L’utilisation d’un système de vérification mesurable pour le nettoyage permet de recueillir d’importants commentaires détaillés sur l’état du nettoyage. L’importance de mesurer la propreté peut, entre autres, prévenir des maladies et des épidémies, protéger le personnel de nettoyage et préserver les surfaces de l’usure.

 

ASSURE - Outil de vérification de l'assurance qualité

 

 

Add a comment

*Please complete all fields correctly