Le magazine virtuel du Groupe Sani Marc

Les piscines publiques sont-elles des marmites à microbes?

Pool Germs

Une visite à la piscine municipale est une excellente activité, peu coûteuse qui permet aux enfants comme aux adultes de bouger, de s’amuser et de se rafraîchir. C’est cependant également l’endroit idéal pour la prolifération des bactéries et des germes! Si vous fréquentez une piscine publique aux pratiques de nettoyage irresponsables ou encore côtoyée par des baigneurs qui ne respectent pas les règles d’hygiène, vous et votre famille pourriez rapidement être infectés par une bactérie ou un virus.

En effet, les germes ne prennent pas de vacances! Les piscines publiques sont fréquentées par des milliers de baigneurs chaque été et un mauvais entretien de l’eau ou la négligence d’un baigneur contaminé par une bactérie peut facilement transformer une journée de baignade agréable en une journée de maladie. Les bactéries, les parasites ou les virus qui se retrouvent dans l’eau d’une piscine peuvent entrer dans notre organisme par la bouche, le nez, la peau ou les muqueuses. Voici les 5 infections les plus fréquemment attrapées dans une piscine publique :

  • Gastro (diarrhées, nausées)
  • Infections des yeux (conjonctivites)
  • Infections des oreilles (otites)
  • Infections respiratoires
  • Infections cutanées (dermatites)

La clé : désinfecter et oxyder

Le chlore est une bonne façon de détruire les germes. Par contre, son effet désinfectant prend du temps (des heures voire même des jours) pour éliminer les germes. Et c’est pendant ce laps de temps que sont contractées les infections! L’ajout d’un désinfectant à l’eau prend toute son importance; celui-ci permet l’élimination des germes pathogènes, des bactéries, des virus, des champignons et des algues. Le désinfectant entraîne une réaction électrochimique qui permet la libération d’un algicide, d’une bactéricide et d’un fongicide. Toutefois, il faut aussi oxyder l’eau de la piscine (avec un produit oxydant) afin de décomposer les microorganismes et d’éliminer les particules flottantes de l’eau.

On retrouve des produits désinfectants qui sont également oxydants, comme les désinfectants à base de chlore, (ces derniers entraînent la formation de chloramines). L’oxygène actif et l’ozonateur sont des options d’oxydation plus écologiques que le chlore (mais plus coûteuses).

En terminant, sachez que des microorganismes peuvent être présents dans les piscines qui semblent propres. Une eau limpide n’est donc pas une police d’assurance contre les bactéries. Les taux de chlore doivent être vérifiés quelques fois par jour. Des tests bactériologiques doivent également être effectués chaque semaine ou aux deux semaines selon les bassins. Bonne baignade et gare aux infections!

Ajouter un commentaire

*SVP remplir tous les champs correctement