Le magazine virtuel du Groupe Sani Marc

NaOH vs K0H – Les produits de nettoyage sont-ils tous pareils?

Cleaning product application

Lorsque j’étais enfant, je me souviens de la fameuse sauce à spaghetti de ma mère. Il n’y en avait pas une qui pouvait l’égaler. Pourtant, tout le monde avait accès aux mêmes ingrédients. Son secret? Le choix des ingrédients et le savant dosage de ceux-ci.

La formulation de produits de nettoyage est soumise aux mêmes règles. Même si tous les formulateurs peuvent utiliser les mêmes ingrédients, il peut y avoir des différences importantes d’un produit à l’autre. Certains produits seront adéquats, sans plus, alors que d’autres auront un petit « je-ne-sais-quoi » qui se démarque!

Prenons par exemple l’hydroxyde, communément appelé caustique. C’est l’un des ingrédients les plus utilisés dans la confection de dégraissants industriels. Il est utilisé comme agent de renforcement, aide à saponifier les huiles et les graisses, est efficace pour déloger certaines protéines, émulsifie les saletés et neutralise les particules acides.

L’hydroxyde de sodium (NaOH) est de loin le plus utilisé pour la confection de produits de nettoyage. Sa popularité s’explique par son très faible coût et sa grande efficacité pour la majorité des applications.

Bien que le coût de l’hydroxyde de potassium (KOH) soit beaucoup plus élevé, certains puristes n’hésitent pas à l’utiliser afin d’obtenir des propriétés inégalées.

Ainsi, l’utilisation de l’hydroxyde de potassium en remplacement du sodium offre des avantages indéniables :

  • La cage de solvatation du KOH est plus petite que celle du NaOH. Le KOH peut donc pénétrer plus facilement les couches épaisses d’huile et graisse tenaces. Il est donc tout désigné pour nettoyer des surfaces très encrassées comme les fumoirs.
  • L’hypochlorite est plus stable en présence d’ion potassium qu’en présence d’ion sodium. Les alcalins chlorés formulés avec ces ions se dégradent donc plus lentement.
  • Les produits à base de potassium sont généralement plus solubles que leur équivalent à base de sodium. Il est alors possible de fabriquer des produits plus concentrés. De plus, ces produits ont généralement un point de congélation plus bas. Ils sont ainsi moins sensibles aux basses températures.
  • La saleté qui a réagi avec le KOH est généralement beaucoup plus soluble dans l’eau. Les surfaces nettoyées se rincent donc beaucoup plus facilement.
  • Les eaux usées composées de sel de potassium ont un impact moins important sur l’environnement que leurs homologues à base de sodium. En effet, le sodium a une toxicité plus grande sur certaines espèces vivantes.

Toutes ces notions peuvent vous paraître bien théoriques. Dans certains cas, les différences peuvent être subtiles. Cependant, dans plusieurs situations, ces détails feront une différence entre un produit quelconque et un produit aux performances exceptionnelles.

 

Add a comment

*Please complete all fields correctly