Le magazine virtuel du Groupe Sani Marc

Pour être vert, un produit doit être efficace!

Je suis récemment revenue de l’épicerie avec un nouveau nettoyant à vitre «vert». Chaque semaine, mon supermarché local offre une prime à tous ses clients dont les achats en magasin atteignent un certain montant. Cette semaine, il s’agissait d’un nettoyant «vert» pour le verre et les vitres. Étant donné que je n’achèterais normalement pas ce genre de produit (j’utilise des produits nettoyants de notre propre marque professionnelle à la maison), j’étais un peu curieuse de savoir si j’aimerais ce produit. Mon expérience n’a pas été positive. Le produit a laissé des traînées et n’a pas nettoyé le verre de façon efficace. C’est à ce moment que j’ai réalisé pourquoi tant de consommateurs continuent de se montrer méfiants envers les produits verts ou moins nuisibles pour l’environnement. L’efficacité demeure un problème. C’est pourquoi je pense que l’industrie devrait préciser sa définition d’un produit de nettoyage «vert». Voici les critères que, selon moi, les professionnels devraient prendre en considération :

  1. Le produit doit tout d’abord s’acquitter de la tâche pour laquelle il a été formulé. Si le produit est un dégraissant, il doit pouvoir éliminer la graisse des surfaces. S’il s’agit d’un nettoyant pour salle de bain, il doit pouvoir éliminer les saletés des appareils sanitaires. Il faut que le nettoyant y arrive aussi efficacement qu’un produit «non-vert» et, lorsque cela est possible, mieux qu’un produit traditionnel.
  2. Le produit doit être sécuritaire à l’emploi et protéger la santé des occupants du bâtiment. Le produit de nettoyage vert doit être sécuritaire pour la personne qui l’utilise, pour celles qui visitent ou travaillent dans la bâtisse où le produit a été utilisé, et pour les surfaces où il a été appliqué. Le personnel d’entretien est exposé aux produits chimiques de nettoyage pendant 6 à 8 heures par jour. Les occupants d’un bâtiment passent plus d’heures à y travailler que n’importe où ailleurs. Il faut protéger leur santé. Un bâtiment sain requiert des produits de nettoyage écologiques qui éliminent efficacement la saleté et les germes des surfaces sans compromettre la santé de ses occupants.
  3. Le produit doit être formulé de façon à réduire l’impact du processus de nettoyage sur l’environnement. Le fait de choisir des produits verts homologués par un tiers élimine la conjecture de cette décision. Les produits qui arborent le logo d’un organisme d’homologation tiers tel qu’ÉcoLogo correspondent à des normes de leadership environnemental strictes. ÉcoLogo compare les produits ou services avec ceux de la même catégorie, élabore des critères rigoureux et scientifiquement pertinents qui reflètent le cycle de vie entier du produit, puis accorde l’homologation ÉcoLogo à ceux dont la conformité à ces critères a été vérifiée.

Comment choisir un produit de nettoyage écologique qui soit conforme à ces critères?

  1. Choisissez un produit vert homologué par un tiers. La plupart des programmes d’homologation exigent que le produit réponde à certaines normes de nettoyage. L’homologation garantit également que le produit a été formulé de manière à réduire son impact sur l’environnement.
  2. Examinez le processus de nettoyage et les outils nécessaires pour obtenir les résultats de nettoyage voulus. L’utilisation d’un nettoyant à plancher homologué vert qui est appliqué avec une vadrouille conventionnelle trempée dans la même solution toute la journée ne donnera pas un plancher plus propre ni un bâtiment plus sain. La méthode et les outils d’application du produit peuvent se révéler aussi importants que le choix du produit lui-même.
  3. Choisissez un distributeur qui propose aux utilisateurs une formation sur l’emploi correct du produit. Le personnel d’entretien doit comprendre le lien entre le produit chimique vert, les outils et le processus de nettoyage. La formation représente un facteur clé dans le succès de la mise en place d’un programme de nettoyage écologique, et elle doit constituer un élément à la fois dans le processus décisionnel et dans les besoins budgétaires.

Les processus de nettoyage ne peuvent pas tous inclure des produits homologués verts dans le cadre de chacune des tâches de nettoyage. Les établissements de soins de courte durée et les autres établissements de santé exigent l’utilisation de désinfectants qui éliminent les bactéries et virus spécifiques et à large spectre des surfaces environnementales. Malheureusement, des formules désinfectantes vertes satisfaisant à la fois les préoccupations écologiques et les exigences d’efficacité spécifiées par les clients du domaine des soins de santé n’ont pas encore été mises au point. La santé et la sécurité des employés, des patients et des visiteurs demeurent la priorité pour les établissements de santé. Cela n’empêche pas ceux-ci de mettre en place des procédures de nettoyage écologiques dans les autres zones à nettoyer sans l’emploi de désinfectants.

Le nettoyage écologique représente bien plus que de simplement choisir des produits «verts». Le principal objectif de l’implantation d’un programme de nettoyage vert consiste à obtenir un bâtiment plus propre et plus sains en ayant le plus petit impact possible sur l’environnement.

 

Add a comment

*Please complete all fields correctly