Le magazine virtuel du Groupe Sani Marc

Qu’en est-il du « BIO »?

Production biologique

La protection de l’environnement et une saine alimentation sont des valeurs auxquelles adhèrent de plus en plus de Canadiens. Ainsi, l’agriculture biologique connaît un engouement sans précédent au pays; les paniers bio gagnent en popularité et les rayons de produits biologiques dans les supermarchés prennent de l’expansion. Il faut toutefois demeurer vigilant pour faire un choix éclairé, car on retrouve sur les produits une multitude de logos différents qui contiennent parfois des allégations floues du genre « ingrédients naturels » (une appellation qui n’est pas contrôlée). Il s’agit en fait simplement d’une déclaration du fabricant et elle ne certifie pas que le produit est exempt de produits chimiques ou d’OGM. Comment donc s’y retrouver?

Un produit bio, qu’est-ce que c’est?

Tout d’abord, il est important de savoir comment distinguer un produit bio. Le terme « biologique » fait référence à la façon dont sont cultivés les produits agroalimentaires. Seuls les produits qui contiennent 95 % ou plus d’ingrédients biologiques peuvent porter la mention « biologique ». On comprend alors qu’un produit diététique ou naturel n’est pas forcément biologique.

L’agriculture biologique, par exemple, est une façon de cultiver la terre pour en améliorer la fertilité à long terme. Il n’y a donc pas de pesticides ni d’herbicides de synthèse, pas de fertilisants de synthèse ni de boues d’épuration et les semences ne sont pas issues des OGM. En ce qui concerne l’élevage biologique, les éleveurs doivent offrir aux animaux des conditions de vie adaptées à leurs comportements naturels et le bétail doit être nourri d’aliments cultivés selon les normes biologiques. On ne retrouve aucun antibiotique ni hormones de croissance, pas de farines animales dans la diète alimentaire et aucune surpopulation animale dans les bâtiments fermés. Et finalement, pour les aliments ayant subi une transformation (le pain, le fromage et le sirop d’érable par exemple), en plus d’être issus d’une agriculture ou d’un élevage biologiques, ils ne doivent pas contenir de colorants ni d’arômes artificiels, pas additifs de synthèse, pas d’agents de conservation de synthèse et aucune irradiation pour la conservation.

Comment sont-ils réglementés?

Tout produit agricole qui porte la mention « biologique » sur l’étiquette (que ce soit un aliment destiné à la consommation humaine, un aliment du bétail ou une semence) est réglementé par l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA). Les producteurs de ces produits doivent être en mesure de démontrer que les allégations relatives au caractère biologique sont véridiques et non trompeuses et que toutes les exigences propres aux produits sont respectées. Les producteurs biologiques peuvent d’ailleurs se procurer le logo « Biologique Canada » auprès des organismes de certification accrédités par l’Agence canadienne d’inspection des aliments*.

Un produit bio respecte donc avant tout une réglementation stricte et très précise et l’identification des produits conformes aux exigences réglementaires peut être un processus long et difficile pour les transformateurs d’aliments biologiques. Il faut aussi penser aux substances utilisées permises dans les produits de nettoyage qui doivent être efficaces sans toutefois mettre en péril la certification biologique durement gagnée ou les efforts pour obtenir une certification biologique.

Bref, pour reconnaître un produit bio, lisez d’abord attentivement l’étiquette et ne vous laissez surtout pas berner par les logos et les allégations de toutes sortes.

Pour en apprendre davantage

*Liste des organismes de certification accrédités par l’ACIA au Canada

 

Ajouter un commentaire

*SVP remplir tous les champs correctement