Le magazine virtuel du Groupe Sani Marc

Rapportez vos bouteilles consignées!

entrepreneur-1236656_960_720La bière est l’un des alcools préférés des Canadiens. Il n’est donc pas surprenant que l’industrie brassicole mette chaque année en marché des milliards de contenants de bière au pays.

La récupération de ceux-ci représente alors un important défi. La consigne représente une des méthodes privilégiées au pays pour favoriser le retour des bouteilles et des canettes.

La majorité des bouteilles utilisées en verre standard sont consignées, lavées et réutilisées par les brasseurs. Ces bouteilles à remplissages multiples sont récupérées, stériliser puis réutilisées plusieurs fois avant d’être recyclées.

Qu’en est-il du cycle de lavage des bouteilles?

Une fois récupérées, les bouteilles en verre consignées doivent être lavées pour des raisons d’hygiène évidentes ainsi que pour en retirer les étiquettes. Voici les étapes nécessaires :

Étape 1

TRIAGE : il permet d’éliminer les bouteilles brisées (et qui seront recyclées).

Étape 2 

PRÉTREMPAGE : les bouteilles seront déposées dans un bain d’eau chaude à gros remous et de détergeant et les étiquettes sont décollées par brossage. Un second bain avec injection à l’intérieur des bouteilles permet de les désinfecter et d’éliminer tous les corps étrangers, les dépôts et les impuretés qui pourraient s’y cacher.

Étape 3

RINÇAGE : deux rinçages à l’eau claire sont effectués ainsi qu’un égouttage.

Étape 4

VÉRIFICATION : la vérification finale est réalisée par mirage, un contrôle visuel en transparence.

ÉTAPE 5

PASTEURISATION : les bouteilles sont chauffées à une température d’environ 60 oC pendant une dizaine de minutes. De cette façon, tous les microbes sont tués et la durée de vie des bouteilles est par le fait même prolongée.

Même les bouteilles neuves, en provenance des verreries, doivent être lavées, mais leur cycle de lavage est alors beaucoup plus court que celui des bouteilles consignées recyclées.

Un choix écologique

alcohol-2458_960_720Lorsqu’on s’attarde à l’analyse du cycle de vie de chacun des types de contenants utilisés dans l’industrie de la bière, on constate que les contenants à remplissage multiple sont ceux dont les impacts sur les changements climatiques sont les moins importants, entre autres parce que leur réutilisation permet une réduction des besoins en matières premières et en énergie. Le système de consigne figure d’ailleurs sur la liste de mesures à adopter pour limiter les émissions de GES.

La consigne permet également de réduire les déchets destinés aux sites d’enfouissement et, par le fait même, à diminuer les coûts relatifs au recyclage absorbés par les municipalités, d’où un gain pour l’environnement et pour les municipalités.

Bref, bien qu’elle ne fasse pas l’unanimité (certains trouve le processus long, ardu, coûteux ou même inutile), la consigne comporte de nombreux avantages surtout pour son côté environnemental.

La consigne, un choix éclairé!

 

Ajouter un commentaire

*SVP remplir tous les champs correctement