Le magazine virtuel du Groupe Sani Marc

Si vous pouviez empêcher vos employés…

Si vous pouviez empêcher vos employés, vos clients, vos étudiants et vos visiteurs d’attraper le rhume ou la grippe, le feriez-vous?

La réponse à cette question semble évidente et j’espère que la plupart d’entre vous répondriez par l’affirmative. Le problème, c’est que la plupart des gestionnaires d’établissements ignorent qu’ils ont accès aux outils qui peuvent aider les occupants de l’immeuble à rester en santé.

Voici les principales mesures à adopter pour empêcher les occupants de l’immeuble de tomber malades :

  1. Encourager les occupants de l’immeuble à utiliser un désinfectant pour les mains aussitôt qu’ils entrent dans l’établissement ou au bureau. Ceci peut empêcher la propagation des germes qui proviennent de l’extérieur et qui seraient susceptibles de contaminer votre lieu de travail. L’utilisation d’un désinfectant pour les mains peut réduire l’absentéisme de 20 %.
  2. Fournir aux employés des lingettes désinfectantes, du désinfectant pour les mains et des papiers-mouchoirs. Ces outils encouragent les bonnes habitudes d’hygiène au travail.
  3. Nommer le vendredi comme journée de nettoyage des endroits où les germes fourmillent. Avant de partir pour la fin de semaine, chaque employé doit nettoyer les surfaces souvent touchées dans son bureau, notamment son poste de travail, son téléphone, son clavier et sa souris d’ordinateur.
  4. S’assurer que les salles de bain sont équipées de savon et de systèmes de séchage des mains de qualité. Le lavage des mains adéquat est la meilleure façon de réduire la propagation des germes. Les mains mouillées propagent plus de germes que les mains sèches. Un système qui incite au séchage complet des mains est donc très important.
  5. Établir un protocole dans la cuisine/cafétéria. Nommer quelqu’un responsable du nettoyage et de la désinfection du four à micro-ondes, du réfrigérateur et de l’évier. Afficher des aide-mémoire à l’entrée de la cuisine/cafétéria indiquant que tous devraient se laver les mains avant de manger leur repas. Ne pas permettre l’utilisation d’une éponge commune pour laver la vaisselle du dîner. Pour le nettoyage de la vaisselle et des ustensiles, fournir des chiffons jetables ou des linges à vaisselle qui seront lavés régulièrement.
  6. Nommer des directeurs et des personnes d’influence pour qu’ils donnent l’exemple, notamment en se lavant les mains avant le dîner, en utilisant du désinfectant pour les mains après les réunions et en respectant les règles d’hygiène relatives à la toux et aux éternuements.
  7. Afficher des aide-mémoire partout dans l’édifice afin de rappeler aux occupants d’adopter de bonnes habitudes d’hygiène. Changer les affiches fréquemment afin d’éviter qu’elles deviennent « invisibles ».

Ces mesures contribuent à une moins grande propagation des virus du rhume et de la grippe dans un établissement. Les virus du rhume et de la grippe se propagent très facilement à partir de gouttelettes provenant de sécrétions du nez et de la bouche d’une personne infectée. Les occupants de l’immeuble peuvent attraper la grippe s’ils entrent en contact avec une surface contaminée ou une personne infectée et qu’ils portent ensuite les mains au nez, à la bouche ou aux yeux. Les symptômes apparaissent de un à sept jour après l’infection. Une personne infectée par un de ces virus est contagieuse 24 heures avant et jusqu’à sept jours après le début des symptômes. Une personne peut être contagieuse jusqu’à ce que les symptômes disparaissent complètement. Le contact des mains avec le visage entraîne la transmission des maladies. Voici quelques faits appuyant cette affirmation :

  • Un adulte travaillant dans un bureau touche jusqu’à 30 objets à chaque minute.
  • Un adulte touche son visage avec ses doigts 18,5 fois dans une heure (son nez 8 fois, sa bouche 9 fois et ses yeux 2,5 fois).
  • 40 % à 90 % des adultes enrhumés transportent le virus sur leurs mains.
  • 20 % des objets manipulés par une personne enrhumée sont infectés.
  • Les virus du rhume et de la grippe peuvent survivre jusqu’à 72 heures sur des surfaces.
  • Les virus qui causent la diarrhée peuvent survivre pendant 2 à 4 semaines sur des surfaces.

Le problème dans l’adoption de ces mesures est que dans plusieurs cas, les dépenses sont enregistrées dans un budget (services environnementaux ou entretien du bâtiment), et les économies dans un autre. Il est donc important que tous les décideurs et personnes d’influence clé participent au choix de meilleurs programmes pour améliorer l’hygiène et le bien-être dans l’immeuble. Lorsqu’on parle d’importantes réductions de coûts, tout le monde est prêt à écouter. Il est temps de voir les coûts liés au nettoyage et à la bonne hygiène comme un investissement. Cette discussion doit être abordée au niveau de la direction et dans la salle du conseil. L’hygiène des mains et le nettoyage de l’environnement doivent être perçus comme un élément essentiel au bien-être en milieu de travail et comme un outil qui aide à réduire les coûts opérationnels

Add a comment

*Please complete all fields correctly